HypnoSexo, le site de l'Hypnose et de la Sexologie
La Revue des Praticiens en Hypnose et Sexologie, dirigée par Joëlle Mignot

Aymeric et Roshanak. Par Nathalie Parein



Revue Sexualités Humaines n°29.


Aymeric et Roshanak. Par Nathalie Parein

Histoire clinique et anamnèse

Aymeric est un homme de 35 ans. Il travaille depuis peu à Paris, au sein d’un ministère. Il a mené au préalable des études de droit complétées par une formation le destinant à l’administration (Institut régional d’administration). Il se dit par ailleurs curieux et passionné de sciences. Toutefois, il explique qu’avant de suivre lesdites études supérieures, il était en « échec scolaire » car il ne se sentait « pas stimulé intellectuellement ». C’est ainsi qu’il a passé son baccalauréat en candidat libre.
 
Sur le plan familial, son père est militaire et sa mère auxiliaire puéricultrice. Il a un frère qu’il qualifie de « brillant ». Ses liens avec sa famille sont « forts ». Il explique qu’il a toujours eu un bon relationnel avec eux et que la parole est « libre » au sein de sa famille. Il me parle donc d’une « vie réussie », ce qui, pour lui, signifie « avoir un équilibre émotionnel, amical et professionnel ». Il trouve également son épanouissement dans le sport : marcher, courir, par exemple.
 
Sur le plan affectif, Aymeric a une « amie » depuis janvier 2010. Mais si sa vie est réussie comme évoqué ci-dessus, il estime que quelque chose est « incomplet » sur le plan intime. Il a déjà rencontré quelques difficultés sur le plan sexuel mais les problèmes se sont, selon lui, amplifiés au cours de cette dernière relation.
 
Lorsqu’il a rencontré Roshanak, d’origine iranienne, Aymeric a apprécié leur complicité, leur bonne entente intellectuelle et la tendresse mutuelle. En revanche, il parle de « froid dans l’acte sexuel ». Peu à peu son érection est moins bonne qu’avant. Ce n’est « pas optimal », me dit-il.
 
Cette relation a duré cinq ans avec des ruptures, en particulier en 2014. Cela a provoqué un premier « éloignement ». Aujourd’hui la relation est à nouveau rompue mais Aymeric a l’impression de ne pas être allé au bout de celle-ci. Son amie lui a tardivement parlé de son ressenti et de sa déception sur le plan sexuel. C’est cet argument qui a provoqué, entre autres, la récente rupture.
 

Que vient chercher Aymeric ?

Aymeric est fidèle à cette relation, et il estime encore, comme pour tout dans sa vie finalement, qu’un acte de volonté est la base de la réussite. Il s’accroche donc et vient me voir car il a décidé d’aborder son problème sexuel (il le voit comme tel désormais) et de le traiter. Il n’exclut pas la reprise d’une relation avec Roshanak dont il se sent toujours amoureux, mais cela n’est pas son premier objectif, en tout cas de manière déclarée. Il souhaite plus globalement « réussir » sa vie affective et sexuelle.
 
Aymeric a besoin de comprendre ses difficultés sexuelles. Il aurait aimé que Roshanak lui explique son ressenti plut tôt, pour qu’ils puissent en parler ensemble. Il aurait aimé être davantage soutenu sur ce plan sexuel. Désormais, il mène sa démarche seul car Roshanak est repartie en Iran. 

Mon approche théorique et méthodologique

Outre le référentiel analytique qui nourrit toujours mes réflexions et ma pratique, je m’appuie spontanément sur les outils acquis dans le cadre de ma pratique professionnelle (en qualité de coach et consultant en accompagnement professionnel) : l’analyse systémique en particulier. Je m’appuie également sur l’ensemble des connaissances et méthodes acquises lors de ma formation en sexologie.
Concrètement, afin de mener ce travail d’exploration et de compréhension, j’ai opté pour une démarche de questionnement ouvert, d’écoute active, pour amener Aymeric à s’exprimer librement sur ce sujet peu abordé dans sa vie. L’objectif est de l’aider à comprendre ses freins éventuels et, in fine, l’amener à élaborer ses solutions.
Lors du premier rendez-vous, nous n’avons pas fixé de durée mais nous avons envisagé des entretiens assez espacés à la demande d’Aymeric.
Ces entretiens seront riches, Aymeric ayant une parole assez libre et une très bonne capacité d’élaboration.
 
NATHALIE PAREIN
Psychologue - Sexologue




Rédigé le Mardi 27 Septembre 2016 à 15:34 | Lu 128 fois modifié le Mardi 27 Septembre 2016

Nouveau commentaire :

Hypnose et Sexologie | Vidéos | Sexualité