HypnoSexo, le site de l'Hypnose et de la Sexologie
La Revue des Praticiens en Hypnose et Sexologie, dirigée par Joëlle Mignot

Troubles sexuels et mariages arrangés



Le titre de cet article est emprunté au livre de Maryse Piecyk, paru récemment et qui nous conte vingt récits de mariages arrangés calamiteux pour ce qui est de la rencontre sexuelle.


1- Le mariage arrangé a prévalu dans nos sociétés jusqu’à la fin du XIXe siècle. Un autre livre paru en mai 2015 et intitulé Le mariage d’amour n’a que 100 ans, écrit par Yves Ferroul et Laurence Caron-Verschave, évoque l’évolution des mentalités depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours sur les notions de couple et de famille.
Philippe Brenot en a fait une attrayante chronique dans Le Monde du 26 mai 2015, intitulée « 100 ans qu’on s’aime ».
Il semblerait que très vite depuis l’Antiquité, la conscience du lien entre la sexualité et la fécondité ait destiné les femmes à deux types de rôles. 
Celles avec qui seront vécus les plaisirs, et celles qui seront destinées au lien matrimonial, à la fécondation et à la filiation.
Le mariage est alors une union de convenance où la mariée n’a pas son mot à dire, quelquefois pas plus que le marié, d’ailleurs. Cependant le destin des deux partenaires est tout de même différent. L’homme, le géniteur qui ensemence la femme et doit donc avoir une certaine qualité virile, être pénétrant, est considéré comme supérieur et ayant infiniment plus de droits que la femme, qui est pénétrable et donc par essence inférieure (notons au passage que la puissance de développer en soi la vie, l’enfant, est déniée). Nous sommes dans une alliance qui va distribuer les pouvoirs et assurer à la fois stabilité, sécurité et pérennisation de filiation aux deux membres du couple. Ce genre de couple est extrêmement référencé à la famille. Dans notre culture occidentale, après une période d’ouverture au Moyen Age où l’on pouvait trouver bon l’amour d’un homme pour une femme et le désir d’alliance amoureuse,  la régression au mariage de convenance est revenue et a perduré jusqu’au romantisme du XIXe siècle. Comme le dit Yves Ferroul, l’amour qui nous paraît si naturel entre deux époux est en fait une conception assez jeune du préalable au mariage.
 
2- On distingue plusieurs modalités de mariages arrangés :
- les mariages acceptés par les deux partenaires ;
- les mariages « non consentis », initiés par le conjoint ou la famille et acceptés du fait de pressions psychologiques, sociales ou physiques ;
- les mariages « acceptés avec consentement altéré » (enfants, personnes vulnérables).
Une étude de l’Observatoire national des violences faites aux femmes d’octobre 2014 fait part d’une estimation selon le pays d’origine et concernant le mariage forcé en France (répondant aux deux derniers critères ci-dessus) : 4 % des femmes immigrées vivant en France et 2 % des filles d’immigrés nées en France, âgées de 26 à 50 ans, ont subi un mariage non consenti.

NOËLLE NAVARRO
Psychologue clinicienne
Lyon
 




Rédigé le Jeudi 29 Septembre 2016 à 17:11 | Lu 91 fois modifié le Jeudi 29 Septembre 2016

Nouveau commentaire :

Hypnose et Sexologie | Vidéos | Sexualité